Ecouter en direct
Radio Ndarason Internationale

Société

Les Voix du Lac | Les habitants de Ngouri demandent de l’eau potable

10 juin 2024
Temps de lecture : 2 minutes

L’eau c’est la vie, mais elle reste encore une denrée rare au Tchad. Trouver de l’eau à boire ou pour usage domestique relève d’un calvaire pour les habitants de Ngouri.

Abdoulaye Yérima, auditeur de Ndarason depuis Karal confirme que « ces derniers temps, nous avons de sérieux problèmes liés à l’accès d’eau ». Selon lui, il faut le plus souvent parcourir de longue distance pour trouver de l’eau à boire et pour l’usage domestique. Abdoulaye Yérima exhorte les autorités étatiques à trouver de solution à la pénurie d’eau. « Il y a des zones où l’on peut trouver de l’eau à une petite profondeur et d’autres où l’on peut en trouver à une grande profondeur. Il faut que l’État intervienne pour régler ce problème de manque d’eau ».

Un autre auditeur, Moussa, appelant de Doukouri dit que le problème d’accès à l’eau sévit un peu partout dans les provinces du Lac, du kanem et celle de Hadjer-Lamis. « L’eau que les populations consomment dans ces zones est sale et parfois rougeâtre donc les habitants n’arrivent pas à boire comme il se doit ». Moussa invite les personnes ayant des capacités financières à aider celles qui sont dans le besoin. Il informe que sa localité a suffisamment de l’eau pour leur besoin. « Notre eau propre fait de notre village le plus admiré par les voisins qui viennent y chercher de l’eau ».

« Les Voix du Lac » est une émission de Ndarason qui donne la parole aux auditeurs de la province du Lac pour parler de leurs préoccupations. Ce matin, l’animateur Mailmba Djirab, a reçu une dizaine d’appels à la question de la pénurie d’eau potable dans le département de Wayi  au Lac, chef-lieu Ngouri.

À propos de l’auteur

Radio Ndarason

Commentaires

Charte d'utilisation du forum

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source. Radio Ndarason Internationale se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Avant d’être publié, un commentaire fait l’objet d’une modération a priori.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *