Ecouter en direct
Radio Ndarason Internationale

Revue de presse

Revue de presse : Du 16 au 20 Janvier 2023

20 janvier 2023
Temps de lecture : 18 minutes

Actualités régionales

Tchad – Banque mondiale : accord de 150 millions $ pour renforcer la performance du système de santé. Source alwihdainfos.com

Au Tchad, le 13 janvier 2023, le ministre de la Prospective Economique et des Partenariats Internationaux, M. Moussa Batraki, et le Représentant résident de la Banque mondiale au Tchad, M. Raşit Pertev ont signé un accord de financement additionnel pour le Projet de renforcement de la performance du système de santé (PRPSS). D’un montant global de 150 millions de dollars US, ce projet vise à améliorer l’utilisation et la qualité des services de santé essentiels dans les provinces du Batha, Guerra, Logone Oriental, Mandoul, Tandjilé, Mayo-Kebbi Est, Wadi-Fira et Ennedi Est. Quatre provinces supplémentaires, Salamat, Kanem, Moye Chari et le Lac, seront également couvertes par ce projet.

10 ans de présence militaire française au Mali et dans la Sahel : Le bilan de Rémi Carayol. Source maliweb.net

Au Mali, le 11 janvier 2023 coïncide avec les 10 ans de l’intervention française au Mali puis au Sahel pour lutter contre le terrorisme. Après 10 ans Rémi Carayol, journaliste fait l’Etat des lieux dans un ouvrage.

A la grande joie des Maliens, le 11 janvier 2013, la France a déclenché l’opération « Serval » pour stopper l’avancée d’une colonne djihadiste qui menaçait Bamako. Serval a reconquit les 3 régions qui étaient sous occupation.Le journaliste Rémi Carayol a publié un ouvrage intitulé « Le Mirage sahélien, la France en guerre en Afrique, Serval, Barkhane et après ? ». Dans cet ouvrage de 380 pages, il décrypte les scandales démocratiques, l’approche coloniale, les fuites en avant et les bavures des 10 années d’opérations militaires françaises au Mali et dans le Sahel qui ont conduit la France dans un bourbier total jusqu’à avoir une partie de l’opinion qui l’accuse de connivence avec le terroriste.

Le président nigérien annonce le déploiement en 2023 des équipements aériens commandés. Source french.un.china.org.cn

Le président nigérien Mohamed Bazoum a annoncé samedi le déploiement en 2023 des équipements aériens commandés en 2021 et parié que leur contribution serait décisive dans la lutte contre le terrorisme, à l’occasion de la cérémonie de présentation des voeux de nouvel an aux institutions de la République à Niamey.

L’année qui vient de s’achever « est pour moi et pour le gouvernement la première année pleine de la mise en oeuvre des engagements que j’avais pris devant mes compatriotes pour m’assurer leurs suffrages grâce auxquels ils m’ont placé à la tête du pays », a-t-il dit, déclarant que « dans le prolongement de ce qui avait été entrepris au cours de l’année 2021, nous nous sommes efforcés de maintenir le cap en vue d’assurer plus de sécurité à nos concitoyens, où qu’ils soient et en particulier dans les zones affectées par la violence terroriste ».

Mali : « Depuis le départ de Barkhane, il y a une compétition entre les forces terroristes ». Source rfi.fr

Au Mali, « il y a une montée en puissance de l’armée contre les groupes jihadistes », affirment les autorités militaires de transition. Mais qu’en est-il réellement ? Quel rôle jouent les supplétifs russes dans ce combat contre les groupes terroristes ? Dans son dernier rapport, le Timbuktu Institute dresse un bilan de l’année 2022 sur le plan sécuritaire. Entretien avec Bakary Samb, directeur régional de ce centre d’études africain sur la paix.

Projet RESPITE : la Banque mondiale décaissera 311 millions $ pour le Tchad, le Togo, le Liberia et la Sierra Leone. Source agenceecofin.com

Le West African Power Pool est un projet d’interconnexion énergétique sous-régional, regroupant 14 pays de la CEDEAO dans un vaste réseau d’approvisionnement en électricité fiable et abordable. Selon les plus récentes prévisions rendues publiques, sa construction devrait s’achever en 2023.Le Tchad, le Togo, le Liberia et la Sierra Leone bénéficieront d’un financement de 311 millions USD de la part de la Banque mondiale, pour les énergies renouvelables. C’est dans le cadre du nouveau Projet régional d’intervention d’urgence en matière d’énergie solaire (RESPITE), qui a été approuvé le 20 décembre 2022 par l’institution de Bretton Woods.

Vers l’approfondissement de la coopération entre le Tchad et la Russie. Source temoignages.re

Le nouvel ambassadeur russe s’est entretenu samedi avec le Chef de l’État tchadien à N’Djamena.« L’occasion était toute indiquée pour le Président de la République et le diplomate russe d’exalter les bonnes relations entre les deux pays. L’état de cette coopération et les perspectives de son développement ont été passées en revue », indique un communiqué de la présidence du Tchad qui précise que « le nouvel Ambassadeur russe au Tchad, M. Vladimir Sokolenko a rassuré le Chef de l’Etat, Général mahamat Idriss Deby Itno, de sa volonté d’œuvrer pour le renforcement de l’axe Moscou-N’Djamena ».« La plus grande attente de celui qui était précédemment Ambassadeur de la Fédération de Russie au Cap-Vert, réside dans la participation effective du Tchad au Sommet Russie-Afrique qui se tiendra cette année à Saint-Pétersbourg. »

Tchad : Vingt-deux membres du parti des Transformateurs réapparaissent. Source rfi.fr

Au Tchad, vingt-sept militants du parti des Transformateurs avaient été arrêtés lors de la sanglante répression des manifestations du 20 octobre 2022, puis déclarés morts. Vingt-deux d’entre eux viennent de réapparaître à la maison d’arrêt de Kléssoum. Dobian Assingar, représentant de la Fédération internationale des droits de l’homme en Afrique centrale, affirme ne pas avoir de nouvelles de cinq autres personnes arrêtées au même moment. Il demande aux autorités de libérer ces militants réapparus du parti Les Transformateurs simplement au nom du droit mais aussi dans un souci d’apaisement.

Pour en finir avec sa crise : Le Mali “demande des efforts supplémentaires de l’Algérie pour rapprocher les parties”. Source maliweb.net

Le ministre malien des affaires étrangères, Abdoulaye Diop a été reçu, le lundi dernier, en audience par le président algérien, Abdelmadjid Tebboune

Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a exprimé, le souhait de son pays de voir l’Algérie fournir davantage d’efforts pour rapprocher toutes les parties maliennes en vue d’en finir avec la crise politique qui dure depuis plusieurs années. Il a salué aussi le “rôle fédérateur” que joue l’Algérie dans l’instauration de la paix et de la réconciliation au Mali.

Mali : Le contingent allemand de la Minusma à l’origine de la venue des 49 soldats ivoiriens. Source rfi.fr

Ces soldats ivoiriens avaient été officiellement condamnés par la justice malienne pour, notamment, « complot contre le gouvernement » et « atteinte à la sûreté extérieure de l’État. » Les informations dévoilées aujourd’hui par RFI montrent que c’est bien dans le cadre de la Minusma que ces soldats sont arrivés au Mali, à la demande du contingent allemand.

Projet de désensablement du Lac Tchad : feu vert pour l’étude de faisabilité. Source alwihdainfos.com

Le président en exercice du sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), Mahamat Idriss Deby, a reçu le 16 janvier dernier le secrétaire exécutif de la CBLT, l’ambassadeur Mamman Nuhu.

Le président de transition du Tchad, Mahamat Idriss Deby, a donné des instructions fermes à la CBLT pour qu’elle engage l’étude de faisabilité du projet de désensablement du Lac Tchad.
Le financement du Plan d’action stratégique adopté par le Sommet d’Abuja est également considéré comme une priorité pour le Président en exercice.
Il a également demandé à la CBLT d’accélérer l’organisation de la table ronde des bailleurs à N’Djamena et de mettre en œuvre toutes les décisions issues de la plus haute instance.

Paix et sécurité / Peace & Security

Recrudescence de l’insécurité : l’année 2023 s’annonce très inquiétante au Mali. Source maliweb.net

L’année 2023 débute avec une situation sécuritaire très inquiétante dans différentes zones du Mali. Dans les deux premières semaines de ce mois de janvier, des attaques et des menaces se sont multipliées notamment aux alentours de Bamako.

Sur ce registre, on note l’attaque synchronisée du péage de Kasséla et du poste des sapeurs-pompiers de Marakacoungo, le 02 janvier 2023, celles du poste de la gendarmerie de Sébékoro et du bureau des douanes de Diédiéni dans la nuit de dimanche 08 au lundi 09 janvier. Au même moment, des hommes armés non identifiés sont annoncés dans une nouvelle zone du Banico, dans la région de Dioïla. Le mercredi 11 janvier, pour la première fois, la gendarmerie de Kimparana a été attaqué. Ce même jour, un mini-car a été enlevé dans la région de Badiagara. Dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 janvier, des tirs nourris ont perturbé la quiétude des populations du village de Sindala où se trouve un poste de la gendarmerie dans la commune rurale de Siby. A Intellit, c’est la panique car, des populations ont plié bagages pour la ville de Gao suite à l’annonce d’une attaque imminente des combattants de l’EIGS.

Cameroun-Extrême-nord : Un militaire donne la mort par balles à son collègue gendarme. Source camerounactuonline.com

Le drame s’est passé dans la soirée du 12 janvier dernier dans la localité de Ouzal, à quelques kilomètres de Mozogo, dans le département du Mayo-Tsanaga. De source officielle, le soldat de deuxième classe Abakar Ngai Nasser a ouvert le feu sur le gendarme Massia. Ce dernier a été mortellement atteint par trois balles.

Après son forfait, Abakar Ngai Nasser a pris la fuite. Mais il a été rattrapé vers Zeleved à la frontière avec le Nigeria voisin. Il a été conduit à Mozogo où une enquête a tout de suite été ouverte.En attendant les conclusions de cette enquête, les premières informations indiquent que ce drame est parti d’une altercation entre les deux hommes. Selon toutes vraisemblances, le gendarme Massia multipliait des reproches à son collègue militaire pour ses nombreux abandons de poste. Exaspéré, ce dernier aurait donné la mort au pandore. Il va encore falloir attendre avant d’avoir toute la vérité sur cette affaire.

Nigeria : La police sauve 30 victimes d’enlèvement dans le centre du pays. Source al24news.com

La police nigériane a annoncé le vendredi dernier que 30 personnes qui avaient été prises en otages dans une forêt de l’Etat de Nasarawa (centre) ont été secourues à la suite d’une opération anti-terroriste. L’opération de vendredi a été menée après réception d’un appel de détresse par la police jeudi au sujet d’un groupe de ravisseurs aperçus dans la forêt de Sardauna, dans la zone de gouvernement local de Toto, a expliqué à la presse le porte-parole de la police de Nasarawa, Rahman Nansel, dans la ville de Lafia, chef-lieu de l’Etat.

Boko Haram tue et pille dans l’Extreme-Nord. Source actucameroun.com

Mardi vers 23 heures, plusieurs combattants de Boko Haram ont fait une incursion dans la petite localité de Kouyape, département du Mayo Sava, région del’Extrême-Nord du Cameroun. « Lourdement armés, les assaillants ont fait une véritable razzia dans le village. Ils ont tué un homme nommé Madi et blessé une dame : Fadimatou. Ils ont aussi pillé trois magasins et volé trois motos, de nombreuses denrées alimentaires, des effets vestimentaires ainsi que tout objet de valeur qui leur tombait sur la main avant de fondre dans la nature« , peut-on lire dans Le Jour œil du sahel.

Burkina Faso : au moins 9 personnes tuées dans une attaque contre une mosquée dans le Sahel. Source aa.com.tr

Au moins neuf personnes ont été tuées mercredi soir, dans une attaque qui a visé une mosquée dans la localité de Goulougountou à Falagountou dans le Sahel burkinabè, a appris Anadolu, vendredi de sources sécuritaires et locales.

« Des hommes armés non identifiés ont mené mercredi une incursion violente dans la localité de Goulougountou tuant une dizaine de personnes dont un leader religieux dans une mosquée », a rapporté la plateforme de suivi des attaques terroristes « Sahel Security ».

Mali : l’Onu constate une détérioration de la sécurité. Source journalducameroun.com

Le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS, sigle anglais) a dévoilé récemment son rapport semestriel couvrant la période allant du 23 juin 2022 au 30 décembre 2022.Ces six derniers mois, la situation sécuritaire au Mali ne s’est pas améliorée, selon le rapport du Bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS, sigle anglais) présenté mardi 10 janvier par sa cheffe par Intérim, Giovanie Biha. Selon le document consulté à APA, la sécurité s’est détériorée dans ce pays sahélien surtout après le départ de Barkhane, précipité par la brouille diplomatique entre Paris et Bamako, sur fond de rapprochement des autorités de la transition malienne avec Moscou et un supposé recours aux mercenaires de Wagner.

Niger : Plus de 16 terroristes arrêtés par l’armée lors de diverses opérations. Source  intellivoire.net
Plus de 16 terroristes ont été arrêtés au cours de plusieurs opérations menées par l’armée nigérienne cette semaine dans l’ouest, le nord et le centre du pays.Dans la région de Maradi (centre), plusieurs incursions de bandits armés ont été enregistrées dans divers villages. L’intervention de l’armée a permis de récupérer certains animaux volés et de mettre en échec des actes de banditisme programmés dans certaines localités en contraignant les bandits à la fuite, a rapporté l’armée dans son bulletin hebdomadaire des opérations.

G5 Sahel : l’Etat-major de la Force conjointe ramené à Niamey, 14 bataillons bientôt opérationnels. Source actuniiger.com

Les ministres de la Défense des désormais 4 pays membres du G5 Sahel ont tenu, le 10 janvier 2023 à N’Djamena au Tchad, une session extraordinaire élargie aux Chefs d’Etat-major des armées des pays membres. A l’issue de cette rencontre, les ministres ont réitéré la volonté de leurs pays de continuer à combattre ensemble le terrorisme dans toutes ses formes au sein du G5 Sahel à travers notamment la montée en puissance de la Force conjointe (FC G5 Sahel), le redimensionnement de son commandement et le renforcement des capacités du combat. En ce sens, en plus de la création d’un Etat-major de coordination (EMC) basé à Niamey, 14 nouveaux bataillons seront désormais opérationnels dont 5 au Burkina et 5 autres au Niger. Les ministres ont également renouvelé leur souhait de voir le Mali réintégrer le G5 Sahel dans l’intérêt commun des pays membres.

Nigeria : des hommes armés tuent un prêtre et enlèvent cinq fidèles. Source lefigaro.com

Des hommes armés ont tué dimanche un prêtre catholique et enlevé cinq fidèles, lors de deux attaques distinctes dans le centre et le nord-ouest du Nigeria. L’insécurité est un problème majeur dans le pays le plus peuplé d’Afrique, où les élections présidentielle et législatives sont prévues le 25 février. Dans le village de Kafin-Koro (centre), dans l’État du Niger, des individus armés désignés localement comme des «bandits» ont incendié la résidence d’un prêtre, qui est mort brûlé vif, a expliqué Wasiu Biodun, porte-parole de la police de cet État. Ils ont mis le feu à la maison du père Isaac Achi, après avoir échoué à y accéder.

Burkina Faso : Plusieurs femmes enlevées dans le Sahel. Source aa.com.tr

Plusieurs femmes burkinabè – vraisemblablement entre 40 et 50- ont été enlevées entre jeudi et vendredi derniers par des hommes armés non identifiés dans la localité d’Arbinda, dans la province du Soum dans le Sahel burkinabè.

« Plusieurs femmes ont été enlevées entre jeudi et vendredi à Arbinda dans la province du Soum. Ces femmes étaient en brousse à la recherche de feuilles sauvages et de fruits pour se nourrir. Elles ont été enlevées par des hommes armés non identifiés », a indiqué un habitant d’Arbinda sous couvert de l’anonymat.

L’ONU et les États-Unis exigent la libération des femmes kidnappées au Burkina Faso. Source intellivoire.net

L’ONU, les États-Unis et la France ont appelé à la libération inconditionnelle de dizaines de femmes enlevées dans la province du Soum, au nord du Burkina Faso, entre les 12 et 13 janvier.

Le haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Volker Türk, s’est dit « alarmé » par les enlèvements lors de « la première attaque de ce type ciblant délibérément des femmes » au Burkina Faso.

Humanitaire/ Humanitarian

Appel de fonds de l’ONU pour sauver 30 millions d’enfants dénutris. Source fr.africanews.com

Les Nations unies ont lancé jeudi un appel de fonds pour venir au secours « avant qu’il ne soit trop tard« , de 30 millions d’enfants souffrant de malnutrition aiguë dans les pays touchés par la crise alimentaire.

« Plus de 30 millions d’enfants dans les 15 pays les plus gravement affectés souffrent de dépérissement – soit de malnutrition aiguë – et huit millions parmi ces enfants présentent une émaciation sévère, la forme la plus mortelle de la dénutrition », soulignent cinq agences de l’ONU dans un communiqué conjoint.

Les 15 pays affectés sont l’Afghanistan, le Burkina Faso, le Tchad, la République démocratique du Congo, l’Ethiopie, Haïti, le Kenya, Madagascar, le Mali, le Niger, le Nigeria, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud et le Yémen.

Nigeria : 25 millions de personnes menacées par la faim (Rapport). Source   msn.com

Près de 25 millions de Nigérians risquent de souffrir de la faim pendant la période de soudure, entre juin et août 2023, si des mesures urgentes ne sont pas prises, a indiqué la dernière édition de Cadre Harmonisé, une analyse alimentaire et nutritionnelle menée par le gouvernement et soutenue par l’Organisation des Nations-Unies (ONU).Cette année risque d’être difficile pour moins de 10% de la population du Nigeria. Selon le Cadre harmonisé, un outil d’analyse sur la situation alimentaire et nutritionnelle, cette frange de la population de ce pays d’Afrique de l’Ouest est exposée à une insécurité alimentaire. Les Nations unies ont appelé le gouvernement nigérian, la communauté des donateurs et les parties prenantes publiques et privées à engager de toute urgence des ressources et à mettre en œuvre des mesures d’atténuation afin de sauver des vies et d’éviter une situation potentiellement catastrophique en matière de sécurité alimentaire et de nutrition dans la nation la plus peuplée d’Afrique (250 millions).

STABILISATION/DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

Le Cameroun attend 33 millions de dollars des recettes fiscales à l’exportation du cacao en 2023. Source actucae=meroun.com

La République du Cameroun s’attend à recevoir en termes de mannes financières liées aux recettes fiscales d’exportation de Cacao, la bagatelle de 20 milliards de francs CFA (33 millions de dollars).Selon le gouvernement camerounais dans son budget pour 2023, les fèves de cacao non transformées exportées seront soumises à un taux d’imposition de 10 % et cela pourrait rapporter au pays un peu plus de 20 milliards de francs CFA.Au cours de la campagne cacaoyère 2021-2022, le Cameroun a exporté 217 107 tonnes métriques de fèves de cacao non transformées et a transformé localement 86 850 tonnes, selon des données gouvernementales et industrielles.

Extrême-Nord : Elanga Obam inaugure le marché moderne de Mokolo évalué à plus 700 millions de FCFA. Source actucameroun.com

Il est désormais ouvert. Le marché moderne de Mokolo, chef-lieu du département du Mayo-Tsanaga, a été inauguré ce jour 18 janvier 2023 par Georges Elanga Obam, le Minddevel. Financée à 741, 045 millions de FCFA par la Banque allemande de développement (KfW) à travers le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom), l’infrastructure est le fruit de la coopération bilatérale entre le Cameroun et la République Fédérale d’Allemagne.Elle comprend 42 boutiques, un local technique, quatre kiosques, 12 étals, 44 hangars, une chambre froide, un bloc administratif de 3 bureaux, une salle de réunion, une infirmerie, trois toilettes, deux guérites et un bac à ordures.

À propos de l’auteur

Samira Abdoulaye Rabe

Commentaires

Charte d'utilisation du forum

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source. Radio Ndarason Internationale se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Avant d’être publié, un commentaire fait l’objet d’une modération a priori.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *