Ecouter en direct
Radio Ndarason Internationale

Culture

LA FORGE, UNE ACTIVITÉ EN PLEIN ESSOR DANS L’ÉTAT DE BORNO

8 février 2024
Temps de lecture : 3 minutes

Par AYSHA MUSTAPHA KOLOMI

La forge est une activité très populaire dans le nord du Nigeria, tant chez les jeunes que chez les personnes âgées.

Les forgerons de Maiduguri ont confirmé que la majorité des personnes qui achètent leur artisanat, en particulier les pots, sont des Camerounais et des habitants de Ndjamena. Ils se sont également plaints amèrement lorsque la frontière entre le Cameroun et Ndjamena a été fermée, car qu’il y avait peu de clients comme la plupart étaient originaires de l’un ou l’autre pays, les affaires sont devenues peu amicales.
Récemment, après l’ouverture de la frontière, les forgerons ont exprimé leur immense joie . « Les affaires sont maintenant en plein essor » disaient-ils.

Alhaji Massa, un forgeron, raconte : « Je fabrique et je vends des pots sur le marché de Gamboru, à Maiduguri. Les affaires marchent bien, mais le métal connu sous le nom de Dalma que nous utilisons est maintenant très cher. Malgré cela, nous parvenons à fabriquer des pots, même si les prix des pots varient par rapport à ce qu’ils étaient auparavant. »

Les gens de Ndjamena vont là-bas pour acheter leurs produits, qu’ils revendent quand ils rentrent dans leur pays. Ils achètent en grande quantité parce que pour certains c’est pour le commerce et pour les autres c’est pour leur usage personnel.

« Dans tout le Nigeria, les pots fabriqués à Borno sont les meilleurs, car nous utilisons des matériaux authentiques et de qualité pour les fabriquer », explique Alhaji Massa.
« Les Sénégalais ont également appris que les pots fabriqués là sont les meilleurs, et ils ont commencé à venir en masse pour les acheter. Les gens du Nigéria viennent également acheter des pots, en particulier ceux de Zamfara et de Kano ».

Hajja Bintu Mohammed, une femme qui achète les pots à Maiduguri et les vend au Tchad, a indiqué qu’elle réside à Maiduguri, mais achète et emmène les pots au Tchad pour les vendre, il n’y a aucun problème que nous rencontrons en cours de route.

« Les pots ici à Gamboru sont de très bonne qualité et fins. Ils durent longtemps. Les gens qui achètent les pots nous félicitent et apprécient les pots que nous vendons, ils nous recommandent même à d’autres personnes. »

« Nous achetons les pots là-bas et nous venons au Nigeria avec, nous les vendons parfois et nous les gardons aussi pour nous, parce que les pots là-bas sont aussi beaux. »

À propos de l’auteur

Aysha Mustapha Kolomi

Commentaires

Charte d'utilisation du forum

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source. Radio Ndarason Internationale se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Avant d’être publié, un commentaire fait l’objet d’une modération a priori.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *