Ecouter en direct
Radio Ndarason Internationale

Actualités

Niger : Plus de 18 000 déplacés rentrent chez eux après de récentes violences

17 mai 2023
Temps de lecture : 2 minutes

Au Niger, plus de 18 000 personnes vivant essentiellement sur des îles du fleuve Niger dans la région de Tillabéri (ouest du Niger), ont commencé à rentrer chez elles après avoir fui de récentes violences en partie liées à des affrontements entre communautés, a appris ce lundi 15 mai l’AFP de sources officielles.

« Il y en a qui sont déjà partis d’eux-mêmes il y a deux jours et une opération de retour volontaire a été lancée par le gouvernement », a indiqué Moussa Douma, maire d’Ayorou, ville située à 200 km de Niamey où des milliers de femmes et d’enfants avaient trouvé refuge.

Au total, ce sont 18 775 déplacés dont 13 400 qui se trouvaient à Ayorou et 5 375 à Dessa, qui sont concernés par ce retour, selon les chiffres officiels. Pour rentrer, ils reprennent leurs pirogues à moteur à bord desquelles ils avaient fui les exactions de présumés djihadistes. Le gouvernement et ses partenaires leur ont fourni des aides en carburant, en vivres et en abris.

Cependant, dans la région de Tillabéry, située dans la zone dite « des trois frontières » entre Niger, Burkina Faso et Mali, plusieurs affrontements sont enregistrés. Le Niger y a lancé plusieurs opérations d’envergure contre les djihadistes, avec l’appui récent de soldats français présents dans la région.

À propos de l’auteur

Radio Ndarason

Commentaires

Charte d'utilisation du forum

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source. Radio Ndarason Internationale se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Avant d’être publié, un commentaire fait l’objet d’une modération a priori.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *