Ecouter en direct
Radio Ndarason Internationale

Société

Tchad : Un projet de stabilisation communautaire lancé à Mao

6 juin 2024
Temps de lecture : 2 minutes

Le Projet de stabilisation communautaire, intitulé « Soutenir la stabilisation dans les provinces du Kanem, Barh El Gazel et le Batha, grâce à des meilleures moyens de subsistance », a été officiellement lancé mercredi 5 juin à Mao, dans la province du Kanem. C’est le Gouverneur de la Province du Kanem, Issaka Hassan Jogoï, qui a présidé la cérémonie, en présence des autorités civiles et militaires, les associations, les partenaires techniques et financiers. Ce projet est assuré par le Royaume de Pays-Bas, et mise en œuvre par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

L’objectif principal de ce projet est d’offrir aux communautés un meilleur accès aux infrastructures et aux activités économiques spécifiquement axées sur les femmes et les jeunes. Au total 49 participants prendront part à la formation, notamment en couture, 21 personnes et 28 autres en électricité, pour une période de trois mois.

Adam Ibrahim Adam, le Secrétaire général adjoint du département de la formation professionnelle, des métiers et de la microfinance, a relevé que la question de la formation des jeunes dans le domaine professionnel est un atout pour le développement d’un pays.

Pour sa part, le Gouverneur de la Province du Kanem, Issaka Hassan Jogoï, a souligné que ce programme s’inscrit parfaitement dans les priorités du pays en matière d’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables. Pour finir le gouverneur exhorte les participants d’être assidus, disciplinés et responsable pour mieux assimilés la formation.

 

May  Tahir

 

À propos de l’auteur

Radio Ndarason

Commentaires

Charte d'utilisation du forum

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source. Radio Ndarason Internationale se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Avant d’être publié, un commentaire fait l’objet d’une modération a priori.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *